Axe 2 : Acquisition et pathologie

Dans un second axe, seront abordées les questions d’acquisition de phénomènes linguistiques relevant de l’implicite, comme la production ou la compréhension des métaphores ou des expressions figées par exemple. Les énoncés de ce type se présentent-ils sous la même forme lorsqu’ils sont produits par des enfants ? À partir de quel âge peut-on considérer qu’un enfant est capable d’utiliser un langage implicite pour communiquer ? Observe-t-on un décalage entre la production et la compréhension des formes figurées ? D’un point de vue didactique, on peut s’interroger sur la possibilité et les moyens d’enseigner les formes implicites.

 

Cette thématique portera également de l’intérêt au domaine des pathologies. On peut en effet se demander si des troubles de langage, tels que la dysphasie ou l’aphasie, des troubles envahissants du développement, comme le syndrome d’Asperger, ou encore des maladies dégénératives, comme la maladie d’Alzheimer, peuvent entraîner des retards ou des perturbations dans le développement ou le maintien des capacités de production ou d’accès au non-dit.

 

Conférenciers invités de cet axe :  Karine Duvignau (Université de Toulouse 2), Virginie Laval (Université de Poitiers)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×