Axe 3 : Linguistique contrastive et Traductologie

Le troisième axe propose de s’intéresser à l’implicite tel qu’il se manifeste dans différents types de textes, afin de mettre au jour les problèmes que les différences entre les langues posent aux traducteurs. On pourra traiter l’implicite en traduction à travers des études de textes d’auteurs dont le style est réputé « elliptique » (pensons à Rimbaud, Simenon, Condillac ou Descartes pour ne citer que quelques auteurs francophones), mais aussi à travers des études de cas où l’implicite demeure dans la relation texte-image comme dans le domaine de la traduction audio-visuelle, de la littérature de jeunesse ou de la bande dessinée. La traduction de l’humour, l’ironie, la métaphore, la connotation pourra aussi éclairer les enjeux que les formes implicites constituent pour le traducteur dans son rapport au texte et à l’auteur, mais également pour la théorie de la traduction.

 

Conférenciers invités de cet axe : Mathilde Fontanet (Université de Genève), Lance Hewson (Université de Genève) 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×